News

Le cloud computing, un service de plus en plus utilisé

Le mardi 3 janvier 2012

D’après une étude publiée par KPMG en décembre dernier, 80% des entreprises françaises vont ou ont démarré une migration de leur informatique dans le cloud. Ce service est donc de plus en plus utilisé : effet de mode pour certains, réel besoin pour d’autres ; voici une petite présentation de ce qu’est l’infonuagique selon l’expression Québécoise consacrée.

Le cloud computing consiste à déporter sur des serveurs distants (reliés à internet) des traitements informatiques habituellement réalisés sur des serveurs locaux ou sur le poste client. Il existe donc des clouds privés (créés par une entreprise pour ses propres besoins et auxquels elle est la seule à avoir accès) et des clouds publics, hébergeant des applications qui sont ensuite proposées aux entreprises et particuliers en ayant besoin. Dans ce cas, le cloud est considéré comme un SaaS (Software as a Service) et peut proposer toute la famille des aaS : PaaS, IaaS, DaaS (respectivement, Platform, Infrastructure et Data). Le cloud permet donc d’avoir accès en permanence à des données, ou bien d’utiliser des applications sans avoir à se soucier de l’infrastructure et de l’entretien.

cloud

Si le système du cloud parait récent il est en réalité utilisé depuis quelques années déjà mais n’étais pas encore considéré comme étant une technologie spécifique, mais plutôt une utilisation d’internet. Les premières applications à avoir utilisé le principe du cloud sont les services de messageries qui sont consultables en ligne à partir d’un navigateur web à tout moment : les données sont stockées dans des serveurs externes reliés à internet. Depuis, le principe s’est développé et désormais de nombreuses entreprises proposent des clouds. Les plus connus sont les stockages de données comme Dropbox, Icloud ou encore Google docs. Le principe du cloud est particulièrement adapté aux PME puisqu’il permet de réduire les coûts de mise à niveau informatique (pas d’investissement homme ou machine et disponibilité immédiate). Il a également quelques inconvénients : comme les services sont accessibles via internet il est nécessaire d’avoir une bonne connexion pour y accéder de façon optimale. Cependant d’après l’étude de KPMG, 50% des entreprises estiment que passer au cloud computing réduira leurs coûts, et 32% que cela changera fondamentalement leur modèle économique. Chez THECALLR nos solutions sont hébergées dans le cloud, ce qui permet d’accéder à nos applications n’importe où et n’importe quand, pourvu que vous ayez une connexion internet. De plus notre API vous permet d’utiliser et d’intégrer simplement nos solutions contenues dans le cloud dans vos propres outils.

Florent CHAUVEAU

CTO

Mots clés :

Newsletter

Envie de recevoir plus d'articles ?

Menu